La solitude en globe  (Michaël Schouffler) 
  
Il est de ces pontons
Qui ont du mal à tenir leurs promesses
Il est aussi de ces pierres éparses
Qui traversent les rivières
Mais il est de ces murs 
Qui ne nous rendent jamais adverses
Il est de ces parois fragiles
Bien plus rigides que nos détresses
 
Tu n'vois que le mauvais côté
La mauvaise à sphère
La solitude en globe
Bien plus que l'hémisphère
Quelque chose ne tourne pas rond
Dans notre stupide manège
Et nos chevaux de bois
Se sentent tous pris au piège
 
Sans même aller aussi loin
Je finirai par me poser
Sur cette planète ou son opposée
Sans même penser à demain
Je finirai par accoster
Sur cette terre ou celle d'à côté
Ces coups de théâtre 
Ne raisonnent même pas 
Oublie ça ...
La solitude en globe
La solitude en globe
 
Il est de ces espaces 
Bien trop grands pour que l'on s'y perde
Il est de ces faibles distances
Des labyrinthes pour nos espèces
Il est de ces chemins 
Qui ne mènent nulle part
Il est aussi de ces impasses
Au bout desquelles n'est ce désespoir
 
J'n'entends que le mauvais côté
La face B du laser
Des mélodames en vogue
Bien plus que de grands airs
Quelque chose ne tourne pas rond
Notre moteur est souvent tiède
Il manque encore un arc 
A notre corde raide
 
Sans même aller aussi loin
Tu finiras par te poser
Sur cette planète ou son opposé
Sans même penser à demain
Tu finiras par accoster
Sur cette terre ou celle d'à côté
Ces coups de dés âpres
Ne rebondissent pas
Oublie-ça ...
La solitude en globe
La solitude en globe
     
Sans même aller aussi loin
La solitude en globe
La solitude en globe
Sans même penser à demain
La solitude en globe
La solitude en globe